IP RAGEMP 149.202.223.9:22005

GTA 5 RolePlay sur le mod RageMp


Partagez
Aller en bas

avatar
Mehdito
Messages : 3
le Ven 30 Nov - 18:34

Elouricia Mehdi

L'histoire de Mehdi débute dans la ville de Sétif en Algérie, le 03 Janvier 1993, la capitale des hauts plateaux, une ville qui à ce moment là n'était pas à son fort niveau commerce, niveau business... A cette époque de l'année, la ville de Sétif fait face à de fortes chutes de neiges bloquant entièrement la circulation, il naîtra donc dans le "Guitoune" (Ghetto) dans lequel les parents de celui-ci vivaient depuis l'indépendance, une indépendance qui malheureusement fut volé par les généraux. La naissance de Mehdi ne faisait qu'ajouter de la misère aux parents de Mehdi, mais malgré tout, on pouvait discerner un sourire, un bonheur gravé sur le visage des parents, un petit quelque chose faisait que malgré leurs misères, cette venue au monde de leur enfant leur apporterait du bonheur.

15 ans plus tard...

Le petit Mehdi a bien grandit, il est dorénavant en première année de lycée, il a sauté une classe en primaire, lui donnant une année d'avance, il a enchaîné les années de cours, il a des bonnes notes dans à peu près toutes les matières, poussé par ses parents à faire des études, il ira à l'école la journée et le soir il vendra des chapeaux dans le souk au voiture tout en faisant ses devoirs.
Il faut savoir qu'entre temps, ses parents se sont vus attribués un "Social" (HLM), ils ne sont plus obligés de vivre au gré des saisons, à présent ils peuvent vivre dignement.
Toutefois, car la vie peut être ingrate, son père tombe gravement malade d'un cancer des poumons et le pire arriva... la cigarette ne la pas épargné... Mehdi se voit donc contraint, étant le seul homme de la maison, d'arrêter l'école et d'assumer la maison entière pour aider sa pauvre mère. Heureusement, il a "khali Lamri" (oncle maternelle Lamri) pour l'aider avec sa mère.

5 ans plus tard...

Mehdi a navigué durant ces 5 années précédentes dans tout les petits boulots qu'il trouvait, il arrivait toujours à payer les factures et faire vivre sa mère et lui dignement. Il décida donc un jour de trouver un véritable travail, la ville de Sétif est devenue capitale commerciale à présent, on compte la plus grande concentration de magasins et de commerces de toute l'Algérie, il décide donc de se lancer dans ce business. Il prend toute ses maigres économies, l'équivalent de 5000$ pour louer un local et ouvrir une supérette. Une superette ? En Algérie ? Mehdi avait tiré le bon filon, l'Algérie ne vivant que de petits "Hainouts" (épiceries), la supérette révolutionna le marché de proximité à Sétif, l'idée n'était pas de lui à la base, il l'avait déniché sur Youtube depuis le cybercafé, une idée qui lui était venu d'un youtubeur pas très très connu à ce moment là : Casey Neistat. Il en ouvrit donc une et le succés fut immense.

5 ans plus tard...

La réussite en Algérie, quelle vague concept, tout en parlait, tout le monde avait ce mot à la bouche mais personne ne l'avait atteint...
Mehdi s'apprête donc à ouvrir sa deuxième supérette, un haut-gradé de l'armée entend parler de lui, il vient donc le voir une soirée dans le quartier où vivait désormais Mehdi et sa mère, le quartier d'El-Hidhab dans le café Mennad. Mehdi était assis sur la terrasse, il remplissait un dossier apposait d'un sceau : "USA GREEN LOTTERY", il était assis à côté d'un vieil ami, Mokhtar Akbou qui lui posa cette question en anglais qui restera gravée dans la tête de Mehdi : "So you want to live the American Dream ?", ce à quoi répliqua Mehdi :"The American dream ? I'm gonna fucking live the Algerian dream in America. That's what I'm gonna do, you heard me Mokh ?".
C'est à ce moment précis qu'arriva à bord d'un 4x4 Land Cruiser noir, vitre teinté noir, plaqué ANP (Armée Nationale Populaire), un homme assez âgé dans la quarantaine avec des aviators noires et or, on put entendre un silence pesant lorsque celui-ci descendit de son 4x4 avant de s'approchait de Mokh et Mehdi, faisant un signe de la tête à Mokh' signifiant que la chaise sur laquelle était assis Mokh, l’intéressait. Mokh fit la bise à Mehdi puis s'en alla. L'homme aux aviations s'asseye auprès de Mehdi et commença à parler avec lui : "On ne va pas passer par quatre chemins, je veux 50% de ton business où je le prendrai de force.". Cette phrase retentit dans le crâne de Mehdi de la même manière que lorsqu'on lui annonça que son père venait de mourir. Mehdi a toujours eut en tête cette phrase que son père lui disait petit : "Mon fils, sache que le prophète fut insulté de tous les noms par les habitants de la Mecque, il fut lapidé, il fut exilé de sa propre maison mais il n'abandonna jamais ce pourquoi il fut appelé "Assadiq" (le véridique) alors ne succombes jamais à l'appel de la corruption. Soit toujours droit dans tes bottes et Dieu t'aidera.". Sans réfléchir Mehdi se leva, s'éloigna de la table, se dirigeant vers la caisse pour payer, il se retourna, observa le militaire et lui dit : "T7eb el-business te3i ? E7ekmou, E7kem blasstek lel Jahanam thani" (Tu veux mon business ? Prend-le, mais prend aussi ta place en enfer.), il alla donc payer son café et celui de Mokh. Le soir même il alla poser son dossier d'immigration à la poste.

Quelques mois plus tard au mois de Décembre 2018...

Arriva chez lui une lettre neutre sans rien apposer dessus, sa mère l'ouvrit et lut avec son ancien français : "Félicitation Mehdi, vous avez été tiré au sort parmi notre programme de Green Card pour immigration aux Etats-Unis, merci de vous présenter de toute urgence au consulat des US à Alger pour finalisation de votre dossier."
Sa mère fondit en larmes, se voyant perdre son deuxième homme. Mehdi entendant les gémissements de sa mère dans le salon, il s'empressa d'aller la voir, il vit donc une lettre dans sa main,  il la lui tira des mains et la lu en entière, chose que sa mère oublia de faire, on y lisait à la fin "Vous pouvez emmener avec vous une personne de votre famille.", il la releva et lui fit un grand calin, il pensa donc immédiatement à sa grande sœur qui avait quitté le berceau familiale 10 années auparavant avec son mari et qui s'était installé à New York, il lui dit donc: "Yemma, je vais t'emmener avec moi, ne pleure pas...". Sa simple phrase fit l'effet d'une bombe à sa mère qui lui fit un câlin de toutes ses forces. Mehdi et sa mère s'en allèrent le lendemain à Alger récupérer leur visas et s'en allèrent directement à l'aéroport. Ils prirent un aller-simple pour New York, c'était une nouvelle vie qui commença pour lui et sa mère.

Arrivé à New York, ils prirent un des fameux Yellow Cab au JFK Airport et il demanda au conducteur de les emmener à Harlem à l'adresse précise où habitait sa sœur, il lui avait fait la surprise depuis la veille, arrivé devant le bloc, il sonna au "Marhaba", nouveau nom de famille de sa sœur, une voix féminine lui répondit : "Qui est-ce ?" Il fut d'abord figé pendant 10 secondes puis lorsqu'elle répéta : "C'est qui ?!". Il répliqua: "C'est le livreur Fed-Ex", ce à quoi elle répondit: "J'arrive.". Sa mère retrouvant son esprit enfantin tellement fut elle heureuse, elle se cacha derrière la porte, sa sœur arriva, ouvrit la porte du bloc et tomba sur son frère, elle fut de même figée avant de sauter sur celui-ci ne voulant plus le lâcher, ceux pendant au moins 1 minute, elle finit par le lâcher lui demandant de rentrer. A ce moment là, elle se retourna et vu sa mère. Sa sœur fut prise d'un pleur qui ne voulu s'arrêter, durant 5 entières minutes, ils finirent par rentrer et s'installer, Mehdi expliqua toute l'histoire à sa sœur toute émue.

Une semaine plus tard, Mehdi prit enfin la décision de le dire à sa sœur et sa mère, il devait s'en aller, il n'allait pas changer de pays, il changeait d'état.
Il leur annonça donc. Sa mère ne pleura même pas, elle qui vit à travers le ton solennel de son fils et sa posture, feu son mari, elle lui dit uniquement : "Ya bni (oh mon fils), ne nous oublie pas, passe nous voir et surtout, surtout ne délaisse pas la prière, car la réussite ne vient que de Dieu.". A l'entente de cela Mehdi fondit en larmes, lui embrassant les pieds, le front et ses mains, il embrassa sa sœur et pris son Uber devant la maison pour aller vers l'aéroport. De là-bas il prit un vol aller-simple vers Los Santos. Et c'est ici que commence l'histoire du Businessman Algérien.

avatar
BERLIN
Messages : 109
le Ven 30 Nov - 19:55
Petit clin d'oeil Aux DZ ! tres belle histoire !

avatar
Mehdito
Messages : 3
le Sam 1 Déc - 14:00
Merci, c'est que le début, maintenant je passe aux galeries !

avatar
Prince
Messages : 323
le Sam 1 Déc - 14:03
study De bons détails !

avatar
Tyler
Messages : 435
le Sam 1 Déc - 15:16
Bien kiffant à lire, j'adore.

avatar
The Wolf
Messages : 137
le Sam 1 Déc - 20:31
Sympa


Dernière édition par The Wolf le Dim 16 Déc - 4:43, édité 1 fois

avatar
ElKad
Messages : 74
Humeur : WSH MES BICHES ! DZ RABAK !
le Sam 1 Déc - 22:31
Trés beau ezine
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum